Camping sauvage 101

IMG_7277

Pour nous, faire du camping sauvage se traduit par mettre notre tente un peu n’importe où, sur un lieu privé ou publique, sans autorisation et souvent sans se soucié de la légalité. Cependant, nous sommes toujours très respectueux du lieu. Cela fait en sorte que si le propriétaire du terrain nous trouve le matin, (comme dans cet article) il y a plus de chances qu’il soit compréhensif s’il n’y a aucune trace de déchets et rien de brisé. Nous sommes aussi très discret et restons rarement plus de 12h à un endroit, ce qui fait qu’habituellement, personne n’est au courant que nous avons campé.

Comment trouver l’endroit parfait?

Un lieu parfait pour planter sa tente est un endroit facile d’accès, sans déchets, qui n’est pas en pente et qui n’est pas à la vue. Nous avons parfois trouvé des endroits magnifiques, parfois des endroits moins bien.

Il n’y a pas de recette miracle pour trouver un endroit parfait. C’est une question de hasard et de « feeling ». Si on ne sent pas la place, on continue à chercher plus loin, car la chose la plus importante est d’être bien et en sécurité. En entrant dans une route qui semblait banal, nous avons déjà trouvé des vues à couper le souffle! Cependant, il y a d’autres fois où on a dû se contenter d’un terrain moins confortable, par peur de ne pas trouver plus loin. Il faut savoir trouver le juste équilibre.

IMG_8647

Les règles de sécurité

Nos règles de sécurité varient selon les pays. La seule qui s’applique toujours est de barrer les vélos la nuit. Il ne m’est arrivé qu’une seule fois de les laisser débarré, et malgré le fait qu’il était impossible que quelqu’un nous vole, j’ai angoissé toute la nuit. Tous les petits sons anodins de la forêt étaient, dans ma tête, des voleurs de vélo qui rodaient autour de nous. Alors si vous êtes comme moi et que vous voulez avoir la conscience tranquille, je vous conseille de les barrer!

Pour ce qui eIMG_7070st des autres précautions, ça reste de se protéger des animaux et/ou des voleurs. Au Québec, on ne cuisinait pas à côté de la tente et on accrochait la nourriture à environ 10-20m d’où on dormait pour éviter la visite de nos amis les ours. Pour la France et l’Espagne, ces précautions n’étaient pas nécessaire. La seule chose qu’on pouvait craindre était les voleurs (ou les propriétaires des terrains où on s’installait). On essayait donc de se cacher de la route en se mettant derrière des arbres et en ne faisant pas trop de lumière.

Osez!!

Le camping sauvage n’est pas une science exacte. La chose que vous devez retenir si vous voulez en faire c’est de faire cnfiance à la vie. De toute façon, à part de bonnes anecdotes, que peut-il arriver?  Même si cela parait un peu effrayant de mettre sa tente un peu partout, la seule chose qui pour vous nuire est votre peur. Alors ayez confiance et allez-y, lancez-vous!

Alex

IMG_9123

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s