Camping sauvage 101

IMG_7277

Pour nous, faire du camping sauvage se traduit par mettre notre tente un peu n’importe où, sur un lieu privé ou publique, sans autorisation et souvent sans se soucié de la légalité. Cependant, nous sommes toujours très respectueux du lieu. Cela fait en sorte que si le propriétaire du terrain nous trouve le matin, (comme dans cet article) il y a plus de chances qu’il soit compréhensif s’il n’y a aucune trace de déchets et rien de brisé. Nous sommes aussi très discret et restons rarement plus de 12h à un endroit, ce qui fait qu’habituellement, personne n’est au courant que nous avons campé.

Lire la suite

Le jour où on était supposé arriver en Espagne…

Même en étant bien préparé, le voyage à vélo comporte des risques. C’est sûr qu’au bout de 2400km d’utilisation avec environ 80lb de bagages, on peut finir par avoir des pièces qui brisent. Alors un matin, en préparant les vélos, je remarque que j’ai une crevaison. J’enlève ma roue, je répare ma chambre à air, mais en regardant plus attentivement, je vois que mon pneu est en train de se décoller et de se séparer en deux. Bref, je dois en acheter un nouveau…

Lire la suite

Mon impression de la France

IMG_8763

Déjà un mois que le voyage à débuté, mais j’ai l’impression d’avoir vécu une année. J’étais arrivé en Europe sans aucune attente. La France et l’Espagne étaient les pays sur notre route qu’on visitait pour faire plaisir à Alex.

Ce qui m’a étonné au début fût la gentillesse des Parisiens (et des autres Français aussi!). Pleins de gens venaient nous voir pour nous aider ou simplement pour nous parler. Pour tous ceux qui m’ont dit que les parisiens étaient trop pressé pour être sympathique, je vous conseille d’aller les visiter en vélo! Ça vous fera peut-être changer d’idée… Lire la suite

La fois où on a dormi sur un terrain privé…

IMG_8982

Réveil matin 7h, nous savons que nous sommes sur un terrain privé et c’est pour ça que nous ne voulons pas traîner. Routine matinal habituel, on range les sacs de couchage, les matelas, la tente, etc. Tout était sur les vélos et nous étions sur le point de quitter quand un homme surgie de derrière et dit : «vous avez dormis là???». On répond un «oui», en hésitant. Le monsieur se met à rire et dit que nous aurions du dormir sous son hangar! Il se présente, Jean-Marie, et nous invite à aller prendre le café chez lui avec sa femme, Marie-Ange. Nous avons parlé de notre voyage, de l’histoire de leur maison, de politique… Et on a fini le café en se faisant donner pleins de conseils pratiques pour notre itinéraire.

Finalement, nous qui croyions se faire disputer, on fût bien surpris que cet avant midi se termine à partager un beau moment dans une maison chaleureuse!

C’était vraiment une belle surprise de croiser ces deux personnes sur la route. C’est ce genre de rencontre, toute simple, qui nous fait apprécier à ce point les voyages.

Merci encore Marie-Ange et Jean-Marie! Ce fût un plaisir!


Alex

En route vers la Catalogne

Voici un petit article pour vous faire part de notre itinéraire. Qui sait? Vous allez peut-être être sur notre route!

Nous sommes présentement dans la magnifique ville de La Réole. Nous nous rendons jusqu’à Toulouse et ensuite nous prendrons la piste cyclable du Canal du Midi jusqu’à Perpignan. Bon ça c’est un petit 400km facile, car après nous devons passer par la chaîne de montagne des Pyrénées, et ça risque d’être un peu plus compliqué côté dénivelé. Tranquillement pas vite, nous allons nous rendre par la Eurovelo-route 8 jusqu’à notre prochaine destination qui sera la Catalogne!

Nous allons dans cette région pour faire du WWOOFing à la ferme de Mireille et de son mari. On a super hâte de les rencontrer. Ils semblent être deux personnes formid

ables et ils ont une ferme qui a l’air génial: oliviers, vignoble, potager, fruitiers et animaux, que voulez-vous de plus? Leur projet a deux ans et ils ont donc encore beaucoup de travail à faire. Pouvoir aider des gens qui réalisent notre rêve est pour nous un privilège. Nous allons donc apprendre une foule de chose qui pourra nous aider à réaliser à notre tour un projet similaire.

Même si les montagnes s’annoncent le plus gros défi de notre voyage jusqu’à maintenant, nous sommes très motivés avec la destination qui nous attend!

Planting

On a terminé notre saison de plantation d’arbres!! Nous sommes un peu nostalgique, car même si ce n’était pas un travail facile, nous avons passer de très beaux moments cet été avec notre équipe de travail! Nous allons maintenant profiter des derniers moments qu’il nous reste avec nos amis et la famille avant notre grand voyage qui débutera le 26 août en France. À suivre…

11057122_936545466368548_6706504390490376493_o


11794431_936545479701880_2509600597065883034_o

Derniers instants

C’était la dernière journée de vélo. À la base, on était supposé faire cette distance en deux jours, mais au bout de 60 km de fait, on a commencé à penser que ce serait possible de le faire en une journée. Il n’y avait pas beaucoup de côtes et aucun vent. Le soir nous sommes arrivés chez mes parents, avant même qu’eux ne reviennent de Gatineau. On a donc tout laissé traîner, on a mangé et on est allé se coucher. Le lendemain, ma mère nous a appris qu’elle a contacté Radio-Canada et le journal locale de l’Abitibi pour qu’ils s’intéressent à notre histoire. Comme de fait, la journée même ils nous passaient en entrevue.

Ronnie la cycliste?

IMG_7268

Vous m’auriez dit il y a un an que je partirais faire un voyage à vélo de neuf mois, je ne vous aurais jamais cru. La vérité est qu’à ce moment-là, ça devait faire à peu près sept ans que je n’étais pas allé sur un bicycle. Je me rappelle qu’au début quand j’ai connu Alex, il ne parlait que de vélo. Je me disais que s’il s’attendait un jour à ce que j’en fasse, il aillait attendre longtemps…

Pourtant, quelques mois après, Alex m’attendait à la maison avec un nouveau vélo. Mon excuse de ne pas avoir assez d’argent pour en acheter un ne marchait donc plus. Malgré ma peur de monter sur les deux roues, Alex m’a convaincu d’aller faire une balade avec lui sur mon nouveau vélo. Je n’étais tellement pas agile que déjà, au bout de 30 minutes, j’avais fait un accident qui brisa trois de mes rayons. Pour moi c’était une bonne nouvelle! Mon vélo était brisé! Par contre, ça ne prie pas une semaine que déjà Alex avait réparé mon vélo. Lire la suite